Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Contributions de la géographie et de la modélisation prédictive à une étude de potentiel archéologique préhistorique en Gaspésie

Desrosiers, Marc (2011). Contributions de la géographie et de la modélisation prédictive à une étude de potentiel archéologique préhistorique en Gaspésie. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 207 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (35MB) | Prévisualisation

Résumé

La Gaspésie, région péninsulaire à l'extrême est du Québec, possède un héritage archéologique préhistorique riche qui s'étend de 9 000 ans jusqu'à 450 ans avant aujourd'hui. L'archéologie a livré de nombreux sites préhistoriques dans la région, surtout dans le nord de la péninsule, un constat en partie attribuable à la présence de sources de matières premières lithiques, d'axes de circulation potentielles, mais aussi à la répartition spatiale inégale des efforts de recherche. L'étude du potentiel archéologique préhistorique gaspésien, c'est la première étape de la démarche archéologique, est donc nécessaire pour orienter les travaux futurs dans cette région. Trois secteurs représentatifs de la Gaspésie ont été étudiés pour développer une nouvelle approche d'étude de potentiel : Sainte-Anne-des-Monts, le lac Sainte-Anne et New Richmond. Ensemble, ces secteurs s'étirent au travers de la péninsule sur un axe nord-sud et correspondent à un possible axe de circulation préhistorique. L'évaluation du potentiel archéologique de ces aires d'étude dépend notamment de contexte géographique gaspésien. Celui-ci est complexe, particulièrement depuis la déglaciation qui a engendré une succession de transformations du paysage. Les variations du niveau marin relatif, le passage de la toundra à un milieu forestier et d'autres changements environnementaux ont conditionné la façon dont les populations préhistoriques se sont adaptées au territoire. L'étude de potentiel dépend également des connaissances archéologiques existantes pour la région, car elles conditionnent la sélection de variables environnementales représentatives des sites connus. À partir de la confrontation des données géographiques et archéologiques, nous avons proposé des schèmes d'établissement pour les périodes chronoculturelles de la préhistoire gaspésienne. Ces patrons informationnels permettent d'illustrer la façon dont les populations préhistoriques occupaient le territoire gaspésien. C'est en appliquant ces schèmes d'établissement dans un SIG (Système d'Information Géographique) qu'il est alors possible de modéliser l'occupation potentielle du territoire au cours des périodes de la préhistoire gaspésienne. Les résultats de la modélisation sont prometteurs car les sites archéologiques connus dans le secteur de Sainte-Anne-des-Monts correspondent aux secteurs à potentiel élevé proposés par la modélisation, bien qu'une validation géomorphologique de la modélisation soit nécessaire à une étape ultérieure. Les deux autres secteurs ne présentaient pas de sites archéologiques datés qui permettaient de valider la modélisation à ces endroits. L'outil proposé est d'autant plus intéressant qu'il permet d'étudier rapidement de vastes territoires au potentiel archéologique mal évalué, comme c'est le cas de la Gaspésie.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Savard, Manon
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Hétu, Bernard
Informations complémentaires: Mémoire présenté comme exigence partielle de la maîtrise en géographie.
Mots-clés: Gaspesie Archeologie Prehistoire Geographie Modelisation Predictif Scheme Etablissement
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Géographie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 05 avr. 2013 13:36
Dernière modification: 17 mars 2015 13:34
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/685

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt