Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Relation thèque-kyste et phylogénie (ADN codant pour l'ARN de la petite sous-unité ribosomale) du kyste de dinoflagellé arctique Islandinium minutum (Head et al., 2001)

Potvin, Éric (2010). Relation thèque-kyste et phylogénie (ADN codant pour l'ARN de la petite sous-unité ribosomale) du kyste de dinoflagellé arctique Islandinium minutum (Head et al., 2001). Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER), 81 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

Les kystes sphériques, bruns et épineux constituent un groupe morphologique qui caractérise plusieurs assemblages de kystes modernes des hautes latitudes. Le kyste de dinoflagellé Islandinium minutum faisant partie de ce groupe constitue le principal indicateur paléoécologique permettant de reconstituer la durée du couvert de glace saisonnier en Arctique. Son importance provient de sa vaste répartition à travers les régions arctiques et subarctiques et de sa représentativité dans les assemblages de sédiments de surface pouvant aller jusqu'à 90% dans le nord de la baie de Baffin, l'archipel arctique canadien, le détroit de Fram et la mer de Kara. Les connaissances de l'écologie des dinoflagellés sont principalement restreintes aux formes mobiles vivant dans la partie supérieure de la colonne d'eau ou aux kystes déposés à la surface du sédiment. L'unification de ces connaissances écologiques pourrait dresser un meilleur portrait des relations entre les espèces et les facteurs environnementaux tout en augmentant nos connaissances sur la taxonomie et l' interprétation du registre fossile . À partir d'expériences d'incubations de kystes dans des conditions contrôlées ainsi que de la génétique à une cellule, l'affinité biologique de l'espèce et sa position phylogénétique à partir du gène qui code pour l'ARN de la petite sous-unité ribosomale ont été déterminées. La forme mobile thécale obtenue est une nouvelle espèce arctique. La formule tabulaire de l' espèce est typique du genre Protoperidinium et du sous-genre Archaeperidinium : Po, x, 4' , 2a, 7" , 3c, (5+2)s, 5"' , Op, 2"" . La position phylogénétique de l'espèce étudiée a été le résultat le plus inattendu de l'étude. L' espèce est étroitement liée à Thecadinium dragescoi, une espèce vivant dans les interstices sableux et qui fait actuellement partie de l'ordre des Gonyaulacales. Ce regroupement est stable dans toutes les analyses, mais sa position phylogénétique varie à proximité des Protoperidiniaceae. Cette instab ilité est probablement le reflet du manque de connaissances génétiques chez les Protoperidiniaceae. L'association phylogénétique constante ainsi que la morphologie et l'écologie divergentes des deux espèces tendent à les associer à des genres inconnus, distincts et liés étroitement. Le manque d ' infom1ations génétiques chez les espèces similaires à la fonne mobile obtenue a rendu impossible la détermination de caractères distinctifs représentant l'histoire évolutive de ces espèces. La forme mobile obtenue a donc été incorporée au genre Protoperidinium sous le nom Protoperidinium canadensis sp. nov ..

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Rochon, André
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Lovejoy, Connie
Informations complémentaires: Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en océanographie. Publié aussi en version papier.
Mots-clés: Dinoflagelle Arctique Islandinium Minutum Kyste Theque Phylogenie
Départements et unités départementales: Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER) > Océanographie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 22 mars 2012 14:58
Dernière modification: 25 oct. 2013 14:01
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/552

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt