Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Mécanismes d'apport et temps de résidence des débris ligneux grossiers dans la zone littorale de deux lacs nord boréaux au Québec

Dy, Benjamin (2008). Mécanismes d'apport et temps de résidence des débris ligneux grossiers dans la zone littorale de deux lacs nord boréaux au Québec. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 69 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Cette étude s'inscrit dans la compréhension des flux transversaux entre les écosystèmes. À cet effet, plusieurs études ont démontré l'importance écologique majeure des débris ligneux grossiers (ci-dessous DLG) dans les lacs. Leur persistance de plusieurs siècles est susceptible de complexifier la structure de l 'habitat benthique littoral et de façonner la dynamique trophique en régulant les relations prédateurs - proies ainsi qu ' en constituant une source de nutriments allochtones. Malgré cette importance, peu d' études se sont penchées sur leur temps de résidence dans l'eau et sur leurs mécanismes de transfert à travers l' interface forêt - lac. Les objectifs de cette étude sont (i) d' utiliser la dendrochronologie pour documenter les mécanismes d'apport et de retrait qui déterminent l' abondance et le temps de résidence des DLG dans la zone littorale de deux lacs de la taïga québécoise, (ii) de décrire la structure (densité, taille, forme, enfouissement, agencement des spécimens) du réservoir de DLG, (iii) d' évaluer le potentiel de ces lacs à fournir du matériel pour la construction de séries dendrochronologiques millénaires. Deux lacs situés dans le centre nord de la forêt boréale du Québec, présentant une interface abrupte entre un milieu bien drainé et une forêt riveraine mature d'épinette noire (Picea mariana) ont été retenus. Dans les deux lacs, la majorité des DLG a été retrouvée à moins de 12 mètres du rivage et moins de 2 mètres de profondeur. Leur densité diminuait régulièrement avec la distance au rivage. Même si la majorité des DLG était exposée au fond de l'eau, l' enfouissement des spécimens s' est révélé plus important au lac 1 où leur proportion augmente avec la distance à la rive et le temps de séjour dans le milieu aquatique. La dendrochronologie nous a permis de réaliser deux reconstitutions paléoécologiques d' environ 1550 ans (Lac 1) et 430 ans (Lac II) ainsi que de déterminer les intervalles de feux comme paramètre majeur de régulation des flux ligneux à l'interface forêt - lac. Le réservoir de débris ligneux du lac II s' est majoritairement constitué suite à des apports massifs sporadiques provoqués par des épisodes de feux. Le réservoir du lac 1 s' est constitué par des apports chroniques plus lents et graduels au cours des siècles favorisés par une fréquence de feux plus faible. Pour conclure, nous proposons que dans le contexte de la taïga québécoise où les feux sont fréquents, des épisodes d'apports massifs contribuent d' avantage que les apports chroniques à la formation du réservoir de DLG. Les apports sont entrecoupés par des séquences d'apports nuls ou très faibles au gré des intervalles de feux .

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Arseneault, Dominique
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Bégin, Yves
Informations complémentaires: Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats. Publié aussi en version papier.
Mots-clés: Debris Ligneux Grossier Mecanisme Structure Apport Temps Residence Abondance Persistance Flux Habitat Benthique Zone Littoral Lac Boreal Quebec Province
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 25 janv. 2011 19:03
Dernière modification: 25 janv. 2011 19:03
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/255

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt