Collections de documents électroniques
RECHERCHER

L'éducation à la sensibilité éthique en formation initiale à l'enseignement : une praxis éducative au sein d'un projet personnel de formation

Léger, Diane (2006). L'éducation à la sensibilité éthique en formation initiale à l'enseignement : une praxis éducative au sein d'un projet personnel de formation. Thèse. Université du Québec à Rimouski, Unité départementale des sciences de l'éducation du campus de Rimouski, 346 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (20MB)

Résumé

Depuis plus de deux décennies, nous assistons en Occident à ce qu ' il est convenu d ' appeler un " retour de l' éthique ", retour qui peut s'expliquer à la fois par une crise des fondements et par des mutations fondamentales dans l' ensemble des sphères de l' agir humain. Toutes les institutions sont ainsi interpellées. L ' école l'est de façon particulière parce que cette conjoncture lui impose une réflexion sur les finalités éducatives, parce qu'elle met quotidiennement les éducateurs face à des situations et à des enjeux exigeant une approche éthique, mais aussi parce que notre temps est marqué par des réformes des programmes scolaires et de formation des maîtres qui replacent les questions éthiques au premier plan. L ' éducation à la sensibilité éthique en formation initiale à l'enseignement, tel est l'objet de cette thèse. De type fondamental et théorique, elle aborde la question à l' étude à partir d ' une épistémologie interprétative. Le cadre théorique de départ, la praxis, suppose que la création de concepts théoriques novateurs engage également l' auteure et sa communauté dans un processus transformateur des pensées et des pratiques selon une visée éthique. Les finalités d' une telle thèse s' inscrivent alors autant dans l'ordre d'un processus ontogénique et politique que dans l' ordre de la production de nouveaux savoirs. L ' approche méthodologique déployée pour élaborer et soutenir les propositions théoriques avancées est largement inspirée des travaux de Daignault (1994, 2002, 2005a), de Simard (1999) ainsi que de Martineau, Simard et Gauthier (2001). Comme le cadre théorique, la méthodologie se situe dans une praxis, au sein de laquelle il s ' agit de « se comporter et agir en solidarité » (Gadamer, 1990), et s' inscrit donc dans le mouvement d' une théorie agissante. La pratique de lecture, d' écriture et de réécriture proposée par Simard (1999) ainsi que par Martineau, Simard et Gauthier (2001) s' intègre à ce mouvement à partir de trois grands axes méthodologiques mis en évidence par ces auteurs: l' axe d'interprétation (constitué d ' une herméneutique et d' une analyse conceptuelle), l'axe d ' argumentation et l'axe du récit. Un premier cycle de travail (interprétation, argumentation et récit) permet d'abord de mettre en relief, sur le territoire partagé de l' éthique et de l' éducation, un problème déployé dans différents contextes : contexte singulier de l' auteure, contexte social québécois, contextes scolaire et de la formation initiale à l' enseignement, contexte de la recherche. La désertion de la question du sens et de la sensibilité dans l' espace éducatif et formatif contemporain est ainsi mise en évidence. Dans le contexte particulier de la formation initiale à l'enseignement, marqué par le courant de la professionnalisation et par une approche de formation par compétences, la thèse fait voir que la question de l' éthique est développée autour de l'axe d' une éthique professionnelle. Dans cette perspective, la formation éthique est associée au développement des compétences requises pour l'enseignement et, plus spécifiquement, à celui de la compétence à « Agir de façon éthique et responsable dans l' exercice de ses fonctions» (MÉQ, 2001 b). Ces considérations, de l' ordre d'un savoir-agir en situation, occultent la question plus personnelle du sens (dans ses acceptions de valeur, d' orientation et de signification), ainsi que les questions de l'Autre et de la sensibilité qui se posent d'emblée avec elle, en amont des règles, des codes ou des cadres de référence relatifs à la profession . Un deuxième cycle interprétation/argumentation/récit conduit à une description de la nature et de la spécificité de l' éthique sur le territoire des différents projets d'éducation (instruction, socialisation, humanisation) identifiés par Meirieu (1993, 2004) ainsi qu'à une compréhension des dimensions poiètique et praxis te de ces projets (Imbert, 1985, 1987, 2000). Cette compréhension permet de préciser les enjeux théoriques d ' une éducation éthique entendue dans un projet d'humanisation et d'affirmer sa pertinence et sa nécessité. Elle impose de clarifier une visée d' humanisation qui ne porte plus sur un idéal à atteindre, mais sur une présence à l'immanence de la vie. Une telle finalité, articulée sur une éthique de l'immanence, justifie la pertinence de la praxis qui consiste justement à provoquer, à soutenir et à guider l' interrogation éthique permanente d'un sujet en devenir avec d' autres sujets. Cette quête de sens dans une vie en perpétuel mouvement, ce savoir-devenir-ensemble, implique la prise en compte de la sensibilité. Le deuxième tour de piste éclaire également les difficultés de passage entre une éducation morale (une poièsis) et une éducation éthique (une praxis) (Daignault, 1994; Imbert et Meirieu), en même temps que la pertinence et la nécessité de cette dernière pour ancrer l' éthique professionnelle dans un souci éthique singulier et authentique. L'étude permet ainsi de mieux cerner la question éthique et de souligner l' importance de la sensibilité dans le processus d'éducation éthique des acteurs, tout autant que la nécessité d ' une mise en jeu de ces derniers, à titre de sujets, dans ce processus. Finalement, un troisième tour de piste se réalise autour du concept de sensibilité afin d'en saisir l' intention et les extensions et d 'en réaliser une articulation avec une éducation éthique fondée sur un souci de l' immanence de la vie. Le concept de « sensibilité éthique » est mis de l'avant en tant que « présence de l'être humain dans son unité sensible à la présence même de la vie qui le conduit à se situer dans un projet permanent de quête de sens, porté par un souci du mouvement de la vie et par le sentiment de reliance qui en émerge». La pertinence et la nécessité d ' une éducation à la sensibilité éthique en formation initiale à l'enseignement ainsi que des conditions pédagogiques susceptibles de la favoriser constituent les dernières contributions théoriques de cette thèse. En particulier, l'inscription de l'éducation à la sensibilité éthique au sein d' un projet personnel de formation est présentée comme une avenue prometteuse. Ces apports contribuent à enrichir le cadre théorique permettant de penser la question éthique en éducation. Ils peuvent ainsi inspirer les réflexions, les discussions, les pratiques de formation et les recherches centrées sur cette question en formation initiale à l' enseignement, ou plus spécifiquement, préoccupées par l'éducation à la sensibilité éthique elle-même.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Thèse)
Directeur de mémoire/thèse: Daignault, Jacques
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Gohier, Christiane
Informations complémentaires: Thèse présentée à l'Université du Québec à Rimouski en association avec Université du Québec à Montréal comme exigence partielle du Doctorat en éducation. Paraît aussi en éd. imprimée.
Mots-clés: Education Educatif Enseignant Enseignement Ethique Formation Hermeneutique Initial Maitre Personnel Praxis Projet
Départements et unités départementales: Unités départementales des sciences de l’éducation > Enseignement professionnel (Rimouski)
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 01 févr. 2011 21:34
Dernière modification: 01 févr. 2011 21:36
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/205

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt