Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Compétition pour les ressources alimentaires entre le caribou et l'orignal en Gaspésie

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Christopherson, Virginie (2018). Compétition pour les ressources alimentaires entre le caribou et l'orignal en Gaspésie. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 77 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: La présente étude visait à approfondir les connaissances sur les relations qu’entretiennent les caribous (Rangifer tarandus caribou) et les orignaux (Alces americanus) vivant en sympatrie. Jusqu’à tout récemment, nous savions que ces deux espèces de cervidés interagissaient par un phénomène de compétition apparente, c.-à-d. en partageant des prédateurs communs. Nous avons étudié ces deux cervidés dans le parc national de la Gaspésie (Québec, Canada), où des observations récentes d’orignaux sur les sommets de montagne (l’habitat préférentiel du caribou en été) suggèrent que les deux espèces pourraient également entrer en compétition pour les ressources alimentaires. Ainsi, notre objectif était d’évaluer le potentiel de compétition par exploitation en été (juin à septembre) entre l’orignal et le caribou, et plus précisément de 1) décrire les régimes alimentaires des deux espèces et mesurer leur niveau de similarité, 2) comparer la composition des régimes alimentaires entre les mois d’échantillonnage et les différentes strates d’altitude et 3) déterminer quelles espèces de plantes distinguent les régimes alimentaires. Considérant le statut précaire du caribou de la Gaspésie, nous avons utilisé l’analyse par code-barres d’ADN des fèces, une méthode non-invasive d’étude du régime alimentaire offrant une résolution taxonomique à l’espèce. Nos résultats indiquent que la composition du régime alimentaire était différente entre l’orignal et le caribou. De plus, la similarité entre les régimes alimentaires restait globalement la même tout au long des quatre mois d’échantillonnage et les strates d’altitude où les échantillons ont été récoltés n’expliquaient pas la similarité. Ainsi, il semble que peu importe la disponibilité des plantes – qui elle varie au long de l’été et du gradient d’altitude – les caribous et les orignaux semblent s’alimenter sur des espèces de plantes différentes. Cette séparation des ressources peut être la conséquence d’une compétition passée, puisque les caribous et les orignaux sont des espèces sympatriques qui cohabitent en Amérique du Nord depuis ~ 35 000 ans. Elle pourrait également être expliquée du fait que la ségrégation des espèces n’est pas parfaite en raison de la proportion de temps passée dans les différentes strates d’altitude qui est inégale. Ainsi, il semble que les grandes densités d’orignaux en Gaspésie soient plus nuisibles à la population de caribou par le fait que ces deux espèces partagent des prédateurs communs, plutôt que par le fait qu’ils entrent en compétition pour les ressources alimentaires. -- Mot(s) clé(s) en français : Caribou, orignal, compétition, analyse par code-barres d’ADN, régimes alimentaires. -- ABSTRACT: The purpose of this study was to enhance our understanding of the relationships between caribou (Rangifer tarandus caribou) and moose (Alces americanus) living in sympatry. Until recently, we knew that these two species were interacting via a phenomenon called apparent competition, i.e. by sharing common predators. We studied these two cervids in the Gaspésie National Park, where recent observations of moose on mountain summits (the preferential habitat of caribou in summer) suggest that both species could also compete for food resources. Thus, our objective was to evaluate the potential for exploitative competition between caribou and moose in summer (from June to September), and more precisely to 1) describe the diets of the two species and measure their similarity, 2) compare diet composition between months and elevation strata, and 3) determine which plant species contributed most to the dissimilarity between diets. Given the precarious status of the Atlantic-Gaspésie caribou, we used DNA metabarcoding on fecal pellets, a non-invasive method to study diet. Our results showed that diet composition differed between moose and caribou. Moreover, the similarity between their diets remained broadly the same throughout the four months of sampling and the elevation strata where fecal samples were collected. Thus, caribou and moose seem to feed on different plant species regardless of plant availability, which is known to vary throughout summer and along elevation gradients. This separation of resources may result from past competition, since caribou and moose are sympatric species that have cohabited in North America for ~ 35,000 years. It could also be explained by the fact that the segregation of species is not perfect since the proportion of time spent in different strata of altitude is unequal. Thus, it appears that the high densities of moose in Gaspésie are more harmful to the caribou population due to the fact these two species share common predators, rather than competing for food resources. -- Mot(s) clé(s) en anglais : Caribou, moose, competition, DNA metabarcoding, diets.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse : St-Laurent, Martin-Hugues
Co-directeur(s) de mémoire/thèse : Tremblay, Jean-Pierre
Information complémentaire : Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats en vue de l'obtention du grade de maître ès sciences.
Mots-clés : Caribou Rangifer Tarandus Orignal Alces Competition Ressource Alimentaire Nourriture
Départements et unités départementales : Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 19 juin 2018 18:13
Dernière modification : 19 juin 2018 18:13
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1351

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt