Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Comparaison de l'accroissement ligneux entre l'éclaircie commerciale par dégagement d'arbres-élites et l'éclaircie par le bas

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Dupont-Leduc, Laurie (2017). Comparaison de l'accroissement ligneux entre l'éclaircie commerciale par dégagement d'arbres-élites et l'éclaircie par le bas. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 77 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Depuis plusieurs décennies, l’exploitation forestière a entraîné d’importantes modifications dans la composition et la structure des forêts du Bas-Saint-Laurent, transformant le paysage en une mosaïque de peuplements réguliers/équiennes. En 2008, une expérience d’éclaircies commerciales, consistant au dégagement de compétiteurs autour d’arbres-élites (AÉ) a été initiée comme première étape de la conversion structurale de ces peuplements réguliers/équiennes vers des peuplements irréguliers/inéquiennes. Ce type d’éclaircie, qui a pour objectif d’accentuer la complexité structurale des peuplements, a récemment été proposé afin de répondre aux exigences de la Loi québécoise sur l’aménagement durable du territoire forestier. Deux types d’éclaircie par AÉ (dégagement de 50 AÉ/ha et 100 AÉ/ha) ainsi qu’une éclaircie par le bas et des blocs témoins ont été implantés dans des plantations d’épinette blanche (Picea glauca) et dans des peuplements issus de régénération naturelle dominés par le sapin baumier (Abies balsamea). En 2014, les placettes-échantillons ont été mesurées pour quantifier l’accroissement ligneux et la diversité structurale. Aucune différence en accroissement en surface terrière n’a été observée entre les traitements. À l’échelle de l’arbre, les AÉ dégagés par l’éclaircie ont montré un accroissement en diamètre à hauteur de poitrine (DHP) significativement plus élevé que les AÉ potentiels dans les placettes-échantillons témoins. Les AÉ ont également eu un accroissement en DHP plus élevé que leurs voisins les plus proches, en plus de faire face à moins de compétition que les AÉ potentiels dans les blocs éclaircis par le bas et les blocs témoins. La complexité des parcelles n’a cependant pas augmenté de façon significative après les éclaircies, le nombre d’AÉ dégagé n’étant probablement pas assez élevé pour changer la structure du peuplement avec une seule éclaircie. Ces résultats indiquent que le temps entre le traitement et l’inventaire forestier (5 ans après traitement) n’est pas suffisant pour que les arbres dépassent leur temps de réaction et atteignent leur pic de croissance. Des interventions subséquentes seront nécessaires pour atteindre les objectifs de diminution d’écart entre la forêt naturelle et la forêt aménagée. -- Mot(s) clé(s) en français : aménagement écosystémique, complexité spatiale, conversion structurale, éclaircie commerciale par dégagement d’arbres-élites, éclaircie commerciale par le bas. -- ABSTRACT: For decades, logging has led to significant changes in composition and structure of the forests of Eastern Canada. In 2008, a commercial thinning trial consisting in the removal of competitors around elite trees (ET) was initiated as the first step of a structural conversion treatment to transform regular/even-aged stands to irregular/uneven-aged stands. Two intensities of thinning by ET release (50 ET/ha and 100 ET/ha) as well as a thinning from below and control blocks were tested in white spruce (Picea glauca) plantations and precommercially thinned balsam fir (Abies balsamea) dominated natural regeneration stands. In 2014, we measured these experimental plots for growth increment and stand structural diversity. At the stand level, no differences were observed amongst the treatments for average cumulative basal area increment since thinning. At the tree level, trees thinned by ET release showed a significantly higher diameter at breast height (DBH) increment than those in the control plots. The released ET also had higher DBH increments than their closest neighbors. The released ET had less competition than the potential ET in both the control and thinned from below plots. The spatial complexity of the plots did not however significantly increase after ET release, the number of ET released is probably not high enough to change the stand structure after only one thinning treatment. These results indicate that 5 years after treatment is not sufficient for trees to reach their peak growth. Further interventions are thus needed to reach the ecosystem-based forest management objectives. -- Mot(s) clé(s) en anglais : commercial thinning by elite tree release, ecosystem-based forest management, structural conversion, spatial complexity, stand structure, thinning from below.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse : Schneider, Robert
Co-directeur(s) de mémoire/thèse : Sirois, Luc
Information complémentaire : Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats en vue de l'obtention du grade de maître ès sciences.
Mots-clés : Amenagement Ecosystemique Foret Forestier Arbre Acroissement Ligneux Rendement Peuplement Structure Eclaircie Commercial Degagement Arbre-elite Elite Bas
Départements et unités départementales : Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 05 avr. 2018 15:44
Dernière modification : 05 avr. 2018 15:44
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1336

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt