Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Les aires marines protégées au Québec et en France : quelle influence ont les élus locaux lors du processus de mise en place?

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Duquette, Ramaëlle (2017). Les aires marines protégées au Québec et en France : quelle influence ont les élus locaux lors du processus de mise en place? Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département sociétés, territoires et développement, 222 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Au cours des dernières décennies, nous avons assisté à l’institutionnalisation du principe de participation. Celle-ci a donné lieu à une multiplication des dispositifs visant à inclure le public au sein du processus de décision ; le citoyen n’est désormais plus un simple électeur que l’on consulte uniquement lors de scrutins, mais bien un acteur que l’on souhaite voir participer à la gestion des affaires publiques. Or, malgré la présence de plus en plus fréquente de mécanismes participatifs lors de la mise en œuvre de politiques publiques, on constate que ces derniers peinent à atteindre un de leurs objectifs, soit de permettre aux acteurs locaux de maîtriser les dynamiques d’évolution qui concernent leur territoire. Suivant l’objectif de mieux comprendre ces freins afin d’éventuellement pouvoir les dépasser, la présente recherche vise à éclaircir l’influence du contexte sociopolitique sur les parties prenantes au processus de mise en place d’un projet d’aire marine protégée (AMP) et, plus précisément, sur le rôle des élus locaux dans une telle démarche. Si cet acteur a retenu notre attention, c’est d’une part parce qu’il constitue un possible frein à l’efficience des mécanismes participatifs en y monopolisant le débat et d’autre part, parce que son rôle de représentant a été remis en question dans les dernières décennies avec l’apparition des outils et modes participatifs. Deux cas de mise en œuvre d’AMP ont été étudiés – AMP des îles de la Madeleine et Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis. La collecte des données s'est effectuée auprès de vingt-sept individus par l’entreprise d’entretiens semi-directifs. Suite aux analyses des cas canadien et français, on constate que le contexte sociopolitique a effectivement une influence sur la posture et conséquemment le rôle que jouent les élus locaux au sein de dispositifs participatifs et sur la mise en place d’une AMP. En revanche, si ces acteurs restent très influents au sein de tels projets, c’est en raison de leur capacité à contourner les espaces délibératifs alors en place afin d’aller chercher un accès direct à la prise de décision. -- Mot(s) clé(s) en français : configuration d’acteurs, aire marines protégées, environnement, élus locaux, participation, Québec, France. -- ABSTRACT: Over the last decades, we have been witnessing an institutionalization of the participatory process, which resulted in creating a lot of different participative tools to include the public in the course of decision-making. The citizen is no longer seen only as a voter, consulted on election day, but as someone we wish to see contribute to the management of public affairs on a regular basis. However, despite the increase in participatory mechanisms over the past thirty years, there has been a struggle to reach one of their objectives: delegate to local actors the authority to manage their territorial dynamic. Since understanding the difficulties is the first step to eventually overcome them, the aim of this research is to clarify the influence of the sociopolitical context on the stakeholders in the process of setting up a Marine Protected Area (MPA). More specifically, we want to study the role of a local elected representative in such a process. If this actor grabbed our attention, on one hand, it’s because he can impair the efficiency of participatory mechanisms by monopolizing the debate, and, on the other hand, his representative role has been challenged with growing participative methods and tools. Two different projects of Marine Protected Area implementation have been studied: one in Quebec – Magdalen Islands – and the other in France - Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis. The methodological aspect has been completed by collecting data, using twenty-seven semi-structured interviews. Following analysis of French and Canadian cases, we observe a significant influence of the sociopolitical context on the local elected representatives role and therefore their stand in the implementation of a MPA. However, the great influence of these players in such projects derives mainly from their ability to circumvent actual deliberative processes and look for direct access into decision making. -- Mot(s) clé(s) en anglais : Actors configuration, marine protected areas, environment, local elected representatives, participation, Québec, France.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse : Lewis, Nathalie
Co-directeur(s) de mémoire/thèse : Deldrève, Valérie
Information complémentaire : Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en développement régional en vue de l'obtention du grade de maître ès arts.
Mots-clés : Aire Marine Protege Environnement Protection Conservation Elu Local Participation Developpement Influence Quebec France
Départements et unités départementales : Département sociétés, territoires et développement > Développement régional
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 20 févr. 2018 17:22
Dernière modification : 20 févr. 2018 17:22
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1311

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt