Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Validation des réflectances marines satellitaires à l'aide de bouées océanographiques automatisées

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Carrascal Leal, Claudia Cecilia (2017). Validation des réflectances marines satellitaires à l'aide de bouées océanographiques automatisées. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 154 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Pour acquérir des paramètres bio-optiques à partir de données de télédétection de la couleur océanique, le signal mesuré par capteur doit être corrigé pour la contribution atmosphérique. En effet, le rayonnement solaire réfléchi par les molécules d'air et les aérosols atmosphériques est significatif dans les bandes de longueurs d’onde d’intérêt pour les applications de la couleur de l’océan. L'élimination de la contribution atmosphérique est appelée la correction atmosphérique (CA). Le problème de CA est potentiellement important dans les eaux très productives et influencées par les apports terrigènes comme l’estuaire du Saint-Laurent. L’objectif principal de ce mémoire de recherche est d’évaluer la précision et l’exactitude de la CA appliquée aux données des capteurs MODIS-Aqua (Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer) et VIIRS (Visible and Infrared Imager/Radiometer Suite) à partir de données radiométriques in situ d’une bouée automatisée mouillée dans l’estuaire maritime du Saint-Laurent. L’hypothèse de recherche est que la méthode de CA standard de la National Aeronautics and Space Administration (NASA) tend à sous-estimer la réflectance marine (Rrs) dans les courtes longueurs d'onde en raison de la turbidité des eaux. Les indicateurs statistiques dérivés de la comparaison entre les Rrs satellitaires et les Rrs in situ ont montré des résultats relativement similaires à ceux obtenus dans les études précédentes concernant les eaux de Cas-2, avec des erreurs relatives allant de 21% dans la bande verte (551 nm) de VIIRS à 152% dans la bande violette (412 nm) de MODIS-Aqua. Cependant, un biais négatif systématique a été observé pour toutes les longueurs d'onde et ce pour les deux capteurs satellitaires évalués. La précision des algorithmes globaux et régionaux pour obtenir la concentration de chlorophylle-a (Chl-a) a également été évaluée. Les résultats montrent que les algorithmes globaux surestiment la Chl-a lorsque les concentrations sont inférieures à 6 mg.m-3 et que cette surestimation est exacerbée par les erreurs systématiques de la CA. En somme, les résultats de cette étude montrent clairement qu’une stratégie (nouveaux algorithmes de CA ou ajustement vicaire de l’étalonnage des capteurs) se doit d’être mise en place pour résoudre le biais systématique observé dans les données distribuées par la NASA pour l’estuaire maritime du Saint-Laurent. -- Mot(s) clé(s) en français : couleur de l’océan, réflectance marine, chlorophylle-a, correction atmosphérique, MODIS-Aqua, VIIRS, OCR_IML-4, validation, estuaire maritime du Saint-Laurent, Cas-2. -- ABSTRACT: To acquire bio-optical parameters from ocean color remote sensing data, the measured top-of-atmosphere signal must be corrected for atmospheric contribution. Indeed, solar radiation reflected by air molecules and atmospheric aerosols is significant in the wavebands of interest for ocean color applications. Elimination of atmospheric contribution in the data processing is called atmospheric correction (AC). The AC problem is potentially significant in highly productive waters influenced by terrigenous inputs such as the St. Lawrence estuary. The main objective of this research was to evaluate the precision and accuracy of the AC applied to MODIS-Aqua (Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer) and VIIRS (Visible and Infrared Imager / Radiometer Suite) sensors using in situ radiometric data of an automated buoy moored in the Lower St. Lawrence Estuary. The research hypothesis was that the National Aeronautics and Space Administration (NASA) standard AC algorithm tends to underestimate marine reflectance (Rrs) at short wavebands due to water turbidity. The statistical indicators derived from the comparison between satellite Rrs and in situ Rrs showed relatively similar results to those obtained in previous Cas-2 waters validation exercises with relative errors ranging from 21% in the green band (551 nm) of VIIRS to 152% in the violet band (412 nm) of MODIS-Aqua. However, a systematic negative bias was observed for all wavelengths for the two satellite sensors evaluated. The accuracy of the global and regional algorithms to estimate the concentration of chlorophyll-a (Chl-a) was also evaluated. The results show that global algorithms overestimate Chl-a when concentrations are less than 6 mg.m-3 and that this overestimation is exacerbated by systematic AC errors. In summary, the results of this study clearly show that a strategy (new AC algorithms or vicarial adjustment of sensor calibration) has to be implemented to solve the systematic bias observed in the data distributed by NASA for the St-Lawrence Estuary. -- Mot(s) clé(s) en anglais : Ocean color, remote sensing reflectance, chlorophyll, atmospheric correction, MODIS-Aqua, VIIRS, OCR_IML-4, validation, Saint-Lawrence Lower Estuary, Case – 2.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse : Bélanger, Simon
Co-directeur(s) de mémoire/thèse : Larouche, Pierre
Information complémentaire : Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en géographie en vue de l'obtention du grade de maître ès sciences.
Mots-clés : Teledetection Couleur Ocean Reflectance Marin Correction Atmospherique Capteur Estuaire Maritime Saint-Laurent
Départements et unités départementales : Département de biologie, chimie et géographie > Géographie
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 20 févr. 2018 14:40
Dernière modification : 20 févr. 2018 14:40
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1309

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt