Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Détermination de l'impact de la prédation des phoques gris (Halichoerus grypus) sur le potentiel de récupération des stocks de poissons de fond dans le sud du golfe du Saint-Laurent : une analyse écosystémique

Carrier, Aline (2017). Détermination de l'impact de la prédation des phoques gris (Halichoerus grypus) sur le potentiel de récupération des stocks de poissons de fond dans le sud du golfe du Saint-Laurent : une analyse écosystémique. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Institut des sciences de la mer de Rimouski, 91 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Dans l’écosystème du sud du Golfe du Saint-Laurent (4T), plusieurs stocks de poissons de fonds, notamment les stocks de morue atlantique (Gadus morhua), ne montrent peu de signe de rétablissement malgré la fermeture de la pêche dans les années 1990. La prédation par les phoques gris est soupçonnée être une cause importante car la mortalité naturelle de ces stocks demeure élevée. Un projet d’abattage de phoque gris a été proposé dans le but de favoriser le retour de ces stocks. Une analyse écosystémique a donc été réalisée à l’aide d’Ecopath with Ecosim (EwE) pour connaître les impacts potentiels que pourrait engendrer le retrait d’un prédateur supérieur sur les autres espèces de l’écosystème. La première étape de l’analyse consiste à explorer l’impact du régime alimentaire des phoques gris sur la dynamique des relations trophiques de l’écosystème. Pour ce faire, différentes simulations ont été élaborées selon un régime alimentaire enrichi ou un régime alimentaire appauvri en morue pour le phoque gris. Ces résultats démontrent qu’un régime alimentaire enrichie en morue, donc plus spécifique, favoriserait les groupes trophiques sous-jacents, car l’impact négatif serait concentré sur un seul groupe. Ainsi, les morues seraient plus avantagées si les phoques gris exerçaient leur pression de prédation sur leur groupe car la biomasse des phoques gris diminuerait et ainsi la pression de prédation. À l’inverse, un régime alimentaire appauvrie en morue, et donc plus diversifié, d’un tel prédateur accentuerait son impact sur ses proies, mais également sur ses compétiteurs. Pour ces groupes, les risques d’avoir une relation trophique négative avec le prédateur seraient accentués. Également, quatre simulations de scénarios de retrait représentant une diminution de 0%, 25%, 50% ou 75% de la biomasse des phoques gris mâles ont permis de constater que la biomasse des morues et de plusieurs autres poissons d’intérêt commercial augmenterait à la suite d’une diminution de la biomasse des phoques. Par contre, la biomasse des morues ne reviendrait pas aux valeurs d’avant l’effondrement, selon ces simulations de retrait. D’autres groupes trophiques intermédiaires seraient aussi avantagés suite à ce retrait, tel que les petits poissons pélagiques. Par contre, ces changements pourraient induire de nouvelles relations trophiques ce qui expliquerait en partie, le non retour des stocks de grands poissons. -- Mot(s) clé(s) en français :Modèle écosystémique, phoques gris, Morue atlantique, prédation, retrait stratégique, relation prédateur-proie. -- ABSTRACT: In the southern Gulf of St. Lawrence ecosystem (4T), several stocks of groundfish crashed in the early 1990s, but in spite of significantly reduced fishing, they have shown no sign of recovery due to elevated natural mortality levels among large (adult) fish. Predation by grey seals on groundfish is suspected to be the main cause for the continued elevated levels of natural mortality. A cull of grey seals has been proposed to promote the recovery of cod and other groundfish stocks. An ecosystem analysis was performed using Ecopath with Ecosim to examine the potential impacts of removing a top predator on other species in the ecosystem. First, to understand the trophic impact of grey seal diets on the dynamics of the ecosystem, different simulations were carried out using a grey seal diet that had differing amounts of cod: a basic diet, a diet enhanced in cod and a diet reduced in cod. The results show that a high cod diet would have a negative impact on cod, but would be beneficial to flounders, and large demersals. Grey seal biomass would also decline as cod biomass declined under this scenario. In contrast, a diet reduced in cod would increase grey seal biomass while also leading to lower biomass among cod, flounder and large demersals. In addition to the diet scenarios, four simulations of strategic removals representing a decrease of 0%, 25%, 50 %, or 75 % of male grey seals biomass were performed. The simulations showed that cod and other commercial fish stocks would increase. However, the biomass of cod would not return to pre-collapse levels. Other intermediate trophic groups would benefit from this removal, such as small pelagic fishes. These groups may induce more negative trophic relations, which would explain the non-recovery groundfish stocks and indicate that additional management activities would be needed. -- Mot(s) clé(s) en anglais :Ecosystem model, Grey seal, Atlantic cod, predation, strategic removal, predator-prey relation.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Hammill, Mike O.
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Morissette, Lyne et Brêthes, Jean-Claude
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en océanographie en vue de l'obtention du grade de maître ès sciences.
Mots-clés: Phoque Gris Halichoerus Grypus Effet Impact Predation Recuperation Stock Population Poisson Fond Golfe Saint-laurent
Départements et unités départementales: Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER) > Océanographie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 13 nov. 2017 15:40
Dernière modification: 13 nov. 2017 15:40
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1290

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt