Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Impacts de 25 ans d’aménagement forestier intensif sur l’habitat du caribou de la Gaspésie et de ses prédateurs

Boudreau, Mathieu (2017). Impacts de 25 ans d’aménagement forestier intensif sur l’habitat du caribou de la Gaspésie et de ses prédateurs. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 124 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: La dégradation de l’habitat du caribou de la Gaspésie (Rangifer tarandus caribou) par l’aménagement forestier intensif a contribué au déclin cette population menacée. Le rajeunissement des forêts résineuses matures, leur conversion en parterres mixtes et feuillus ainsi que l’expansion du réseau de chemins forestiers semblent favoriser l’ours noir (Ursus americanus) et le coyote (Canis latrans), deux prédateurs qui nuisent au rétablissement du caribou. Les moyens de conservation actuels semblent avoir des effets limités sur le maintien de la population à long terme. Les changements dans la quantité et l’organisation spatiale des habitats favorables aux espèces complémenteraient l’aménagement forestier en périphérie de l’aire protégée du parc national de la Gaspésie, par exemple en ciblant les attributs du paysage forestier à conserver pour le caribou. Notre étude visait 1) à caractériser les changements de composition et structure du paysage forestier gaspésien entre 1989 et 2014 et 2) à estimer les impacts de l’aménagement forestier sur la qualité d’habitat du caribou de la Gaspésie et de ses principaux prédateurs. Différentes métriques de paysage ont été utilisées pour caractériser l’évolution de la forêt gaspésienne. La superficie couverte par les habitats de bonne qualité a été calculée pour les trois espèces afin d’estimer des pertes ou des gains entre 1989 et 2014 pour différentes périodes du cycle de vie annuel des espèces. Nos résultats démontrent que l’aménagement intensif de la forêt a fragmenté les grands massifs de résineux matures, une composante du paysage bénéfique au caribou, par l’entremêlement de plusieurs peuplements issus des coupes intensives, générant une structure forestière favorable au coyote et à l’ours noir. Les pertes d’habitats de bonne qualité pour le caribou variaient de -30 à -55 % alors que les gains pour les prédateurs variaient de +3 à +66 % dans la zone où l’exploitation forestière est intensive. Par conséquent, le gradient décroissant de qualité d’habitat ainsi créé entre le parc national de la Gaspésie et les territoires en périphérie contribuait à augmenter le risque de prédation pour le caribou. Nos résultats soulignent l’importance de protéger les vieux peuplements de résineux dans la forêt gaspésienne en-dehors du parc et de réduire l’important contraste d’habitat entre le parc et sa périphérie afin de limiter les interactions entre le caribou et ses prédateurs. Ces informations bonifieront les stratégies d’aménagement forestier qui visent la restauration de la qualité d’habitat pour le caribou de la Gaspésie. -- Mot(s) clé(s) en français : Écologie du paysage, perte et fragmentation, qualité d’habitat, interactions prédateurs-proies, caribou de la Gaspésie-Atlantique, coyote, ours noir. -- ABSTRACT: The alteration of the Atlantic-Gaspésie caribou (Rangifer tarandus caribou) habitat induced by intensive forest management has contributed to the recent decline of this endangered population. The conversion of mature coniferous stand into younger mixed and deciduous regenerating stands, combined with the expansion of road network associated with forest harvesting, seem to have benefited to coyotes (Canis latrans) and black bears (Ursus americanus), two predators that jeopardize caribou population recovery. Current conservation strategies appear to have limited impact on long-term herd persistence. Changes in the amount and configuration of suitable habitats for each species could complement forest management in the surrounding of the Gaspésie National Park, e.g. focusing on suitable forest attributes to maintain for caribou. Our study aimed 1) at characterizing the changes in the composition and structure of forests in the Gaspésie Peninsula between 1989 and 2014 and 2) at assessing the impacts of forest management on habitat quality for the Atlantic-Gaspésie caribou and its main predators. Different landscape metrics were used to characterize the evolution of the Gaspesian forests while the area covered by habitats of high quality for the three species was calculated to estimate the losses and the gains between 1989 and 2014 for different periods of the year. Our results demonstrate that intensive forest management have fragmented the large coniferous stands, a landscape feature that benefits to caribou, with the interspersion of smaller regenerating stands induced by intensive harvesting, resulting in a landscape structure more suitable to coyotes and black bears. Over the 25 years studied, the area covered by high quality habitats for caribou decreased by -30 to -55 %, while the gains in high quality habitats for predators ranged from +3 to +66 % in the periphery of the park where forest management was more intense. Consequently, the decreasing habitat quality gradient created between the Gaspésie National Park and its surroundings contributes to increase predation risk for caribou. Our results support the necessity of reducing that gradient by maintaining mature coniferous forest stands in the Gaspesian landscape out of the park boundaries in order to limit the detrimental interactions between caribou and its predators. These findings will contribute to improve forest management strategies that aim at restoring habitat for the Atlantic-Gaspésie caribou. -- Mot(s) clé(s) en anglais : Landscape ecology, habitat loss and fragmentation, habitat quality, predator-prey interactions, Atlantic-Gaspésie caribou, coyote, black bear.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: St-Laurent, Martin-Hugues
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Sirois, Luc
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats en vue de l'obtention du grade de maître ès sciences.
Mots-clés: Caribou Bois Rangifer Tarandus Gaspesie Predateur Habitat Impact Effet Amenagement Foret Forestier
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 13 nov. 2017 16:44
Dernière modification: 13 nov. 2017 16:44
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1289

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt