Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Kitsch et cultures de masse dans La tache de Philip Roth et L'insoutenable légèreté de l'être de Milan Kundera

Gagné Gallant, Laurence (2016). Kitsch et cultures de masse dans La tache de Philip Roth et L'insoutenable légèreté de l'être de Milan Kundera. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de lettres et humanités, 164 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Ce mémoire a pour but d’étudier les différentes théories du kitsch et ses manifestations dans deux romans contemporains : La tache de Philip Roth et L’insoutenable légèreté de l’être de Milan Kundera. Pour ce faire, nous parcourrons les définitions du kitsch convoquées par les travaux majeurs en philosophie culturelle, sociologie et histoire de l’art, ainsi que certains essais littéraires qui s’intéressent à la question. Nous pourrons ensuite analyser le kitsch à partir de textes de fiction qui veulent en faire état, voire en faire la critique. En adoptant cet angle d’analyse thématique, nous verrons comment la fiction contemporaine dépeint le kitsch dans ses dimensions ontologique et sociale, dans des contextes liés au totalitarisme et au puritanisme. Statuant que ces conjonctures se rejoignent sous le signe du conformisme, nous analyserons l’influence du kitsch sur le comportement des masses, mais aussi sur des situations et des personnages particuliers représentés dans la fiction. Ce mémoire mettra en parallèle La tache de Philip Roth avec L’insoutenable légèreté de l’être de Milan Kundera, et proposera les multiples échos que ces romans se renvoient l’un à l’autre. L’étude donnera ainsi à voir un dialogue entre deux oeuvres, suggérant l’omniprésence du kitsch collectif et individuel, qui s’exprime autant à l’échelle historiographique que psychologique. -- Mot(s) clé(s) en français : kitsch, roman, puritanisme, conformisme, totalitarisme, culture, masse, idylle, société, individu, Roth, Kundera. -- ABSTRACT: The purpose of this thesis is to study the various theories of kitsch and its manifestations in two contemporary novels : Philip Roth’s Human Stain and Milan Kundera’s Unbearable Lightness of Being. Therefore, we will explore the definitions of kitsch convoked by major works in cultural philosophy, sociology and history of art, and also in relevant essays in literature. We will afterwards analyse kitsch from fictional texts that seem to testify its presence, as to criticize it. Adopting this thematic point of view, we will see how contemporary fiction depicts kitsch within its ontological and social dimensions, in totalitarian or puritan contexts. Decreeing on the idea that those circumstances rely on conformism, we will analyze kitsch’s influence on masses’ behaviors, but also on particular cases and characters shown in the fiction. This thesis will compare The Human Stain and The Unbearable Lightness of Being, and will underline many echoes generated by the two novels. The study will therefore show how the texts create a dialogue, suggesting the omnipresence of the kitsch in its collective and individual aspects, expressing itself equally on historiographical and psychological scales. -- Mot(s) clé(s) en anglais : kitsch, novel, puritanism, conformity, totalitarism, culture, mass, idyll, society, individual, Roth, Kundera.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Lemmens, Kateri
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en Lettres en vue de l'obtention du grade de maître ès arts.
Mots-clés: Kitsch Culture Populaire Masse Conformisme Puritanisme Totalitarisme Litterature Roman Individu Societe Idylle
Départements et unités départementales: Département de lettres et humanités > Lettres
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 01 sept. 2017 15:58
Dernière modification: 01 sept. 2017 15:58
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1253

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt