Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Motivation d'élèves en difficulté des trois cycles du primaire à l'égard de l'écriture manuscrite et de l'écriture à l'ordinateur

Duguay, Véronique (2016). Motivation d'élèves en difficulté des trois cycles du primaire à l'égard de l'écriture manuscrite et de l'écriture à l'ordinateur. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Unités départementales des sciences de l'éducation, 160 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: L’apprentissage de l’écriture durant le primaire s’avère ardu pour de nombreux élèves. Plusieurs développent des difficultés d’apprentissage dans ce domaine et, conséquemment, voient leur motivation à écrire s’affaiblir d’année en année. L’ordinateur est un outil communément utilisé par les enseignants au primaire comme complément à l’écriture manuscrite auprès des élèves en difficulté, autant pour rehausser leur compétence que leur motivation à écrire. Cependant, il y a peu de données empiriques quant aux effets différentiels des deux modes d’écriture que sont le crayon et le clavier sur la motivation à écrire de ces élèves, notamment sur leurs perceptions de compétence et à l’égard de l’écriture elle-même. Qui plus est, ces données sont peu récentes. L’objectif de la présente étude était de comparer la motivation d’élèves en difficulté des trois cycles du primaire à l’égard de l’écriture, et ce, lorsqu’ils utilisent le crayon et le clavier de l’ordinateur. Pour ce faire, 81 élèves de 2e, 4e et 6e année, tous en difficulté en écriture, ont rempli deux questionnaires évaluant leur motivation, l’un portant sur l’écriture manuscrite et l’autre sur l’écriture au clavier. Ce questionnaire contient quatre sous-échelles correspondant aux quatre variables motivationnelles retenues pour rendre compte de leur motivation à écrire: le sentiment d’auto-efficacité, le sentiment de compétence, l’intérêt et la valeur accordée à la tâche d’écriture. Les résultats montrent qu’en 2e et 4e année, les élèves sont globalement autant motivés à écrire avec les deux outils d’écriture. Par contre, on constate que peu importe leur âge, les élèves des trois niveaux ont davantage d’intérêt pour l’écriture au clavier. En 6e année, les élèves se sentent aussi plus compétents lorsqu’ils utilisent le clavier pour écrire. Nos résultats suggèrent donc que malgré leurs difficultés en écriture et la réputation qu’a l’ordinateur d’être un outil fortement motivant pour l’ensemble des élèves, il semblerait que l’ordinateur motive surtout les élèves du troisième cycle du primaire. -- Mot(s) clé(s) en français : motivation, écriture, écriture manuscrite, écriture à l’ordinateur, difficultés d’apprentissage, sentiment d’auto-efficacité, sentiment de compétence, valeur accordée à la tâche, intérêt. -- ABSTRACT: Learning to write presents a challenge for many elementary school pupils. In fact, many children develop learning difficulties in this area and, consequently, feel less motivated to write as each year passes. Computers are commonly used by elementary school teachers as a complement to handwriting in order to help pupils who are experiencing difficulties in this area improve their writing skills and motivate them to write. However, there is very little empirical data on the differential effects of these two modes of writing, namely, using a pencil and paper versus using a keyboard, on these pupils’ motivation to write, in particular, their perceptions of self-competence and of the writing task itself. Moreover, the available data are somewhat dated. The present study aimed to examine the motivation to write among pupils in all three elementary school cycles who were experiencing difficulties in writing, when using a pencil and paper compared to using a keyboard. To this end, 81 pupils in Grades 2, 4 and 6, all of whom were experiencing difficulties in writing, filled out two questionnaires assessing their motivation to write, one of which focused on writing with a pencil and paper, and the other of which focused on writing with a keyboard. These questionnaires contained four subscales corresponding to the four variables used to assess their motivation to write: self-efficacy, self-competence, interest, and task-value. Our results show that, overall, in Grades 2 and 4, the pupils were just as motivated to write using both writing tools. However, regardless of their age, the pupils in all three grades were more interested in writing with a keyboard. In Grade 6, the pupils also felt more competent when using a keyboard. These results suggest that, despite their difficulties in writing and the computer’s reputation as a highly motivating tool for all children, it appears that using a computer was especially motivating for pupils in the last cycle of elementary school. -- Mot(s) clé(s) en anglais : motivation, writing, handwriting, writing with a computer, learning difficulties, self-efficacy, self-competence, task-value, interest.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Deneault, Joane
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Lavoie, Natalie
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en éducation en vue e l'obtention du grade de maître ès arts.
Mots-clés: Motivation Eleve Difficulte Apprentissage Ecriture Manuscrite Ordinateur Autoefficacite
Départements et unités départementales: Unités départementales des sciences de l’éducation > Enseignement préscolaire-primaire (Rimouski et Lévis)
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 31 août 2017 19:49
Dernière modification: 31 août 2017 19:49
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1252

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt