Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Effets de la distance d'approche et du comportement des bateliers sur la recherche de nourriture chez le rorqual bleu (Balaenoptera musculus)

Omrane, Abdelghani (2016). Effets de la distance d'approche et du comportement des bateliers sur la recherche de nourriture chez le rorqual bleu (Balaenoptera musculus). Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Institut des sciences de la mer de Rimouski, 79 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: La population de rorquals bleus de l’Atlantique Nord compterait entre 600 et 1500 individus. Une partie de cette population fréquente chaque année l’estuaire du Saint-Laurent (ESL) pour s’alimenter d’euphausiacés ou krill. La présence récurrente de rorquals bleus dans l’ESL est exploitée par les opérateurs d’activités d’observation en mer (AOM), qui opèrent au sein et à proximité du parc marin Saguenay-Saint-Laurent. Des mesures décrivant les déplacements des bateliers et le comportement de surface des rorquals bleus ont été effectuées de juillet à septembre 2006-2010 afin d’estimer leur effet sur celui-ci. Cinq paramètres comportementaux ont été étudiés, soit le temps de surface, le temps de plongée, la fréquence, l’intervalle et le nombre de ventilations. Chacun de ces paramètres a été comparé en présence et en absence de bateaux à < 2000 m. Des embarcations ont été détectées à moins 2000 m des rorquals bleus dans 70% des cas. L’exposition des rorquals bleus aux AOM était variable selon les individus, et se situeait le jour en moyenne à 59 ± 31 % du temps d’observation (étendu des données : 5-100 %, N = 23 individus), s’échelonnant en moyenne sur 8 ± 9 séquences ventilations consécutives (étendue des données : 1-41 séquences de ventilations). La présence de bateau à moins de 2000 m des rorquals bleus affecte de manière significative le et négativement le temps passé en surface, le temps de plongé et le nombre de ventilations par intervalle de surface. Ce phénomène s’accentue progressivement avec la proximité des embarcations, particulièrement lorsque les distances d’approche passent sous la barre des 1000 m. Lorsque les embarcations se situent à 400 m ou moins des rorquals bleus, on note des diminutions de l’ordre de 26% et 31% du temps passé en surface et du nombre de respiration par séquence de ventilation, ainsi qu’une diminution de 28% de la durée de la plongée suivant l’exposition.. Il appert que la distance séparant l’embarcation la plus près de l’animal au début de la séquence de ventilations influence de manière plus marquée ces paramètres que la distance séparant l’animal de l’embarcation la plus près à la fin de la séquence de ventilation. En d’autres mots, la décision d’écourter la séquence de ventilation est prise par l’animal dès sa première ventilation, en regard de la distance le séparant de l’embarcation la plus près. Ces résultats indiquent que la présence d’embarcation influence le patron de plongée des rorquals bleus sur des distances plus grandes que présumée au départ, et se manifestent même au-delà des distances d’approche maximales actuellement en vigueur dans le Parc Marin Saguenay-St-Laurent (400 m). Ces résultats suggèrent qu’une exposition répétée ou prolongée à des embarcations pourraient avoir une incidence sur les budgets d’activité et le succès alimentaire des rorquals bleus en limitant le temps passé à renouveler ses réserves d’oxygène et incidemment, le temps disponible pour s’alimenter en profondeur. -- Mot(s) clé(s) en français : dérangement, rorqual bleu, Saint-Laurent, activités d’observation en mer. -- ABSTRACT: In the North Atlantic, the blue whale population is estimated at 600 to 1500 individuals. Part of this population occurs seasonally in the St. Lawrence Estuary to feed on euphausiids, or krill. This annual event is exploited by tour boat operators such as the whale-watching industry (AOM), which operates within and near the Saguenay-St. Lawrence Marine Park. In order to assess the effect of whale-watching activities on the feeding ecology of blue whales, diving and surface parameters of blue whales along with data on the behaviour and distance of approach of the industry were examined between July and September of 2006 and 2010. Five behavioural parameters including surface time, dive time, blow rate, blow interval and number of blows were compared between two experimental states, i.e., absence vs presence of vessels at < 2000 m. Vessels were present within 2000 m from blue whales in 70% of the follows. Blue whales were exposed to a variable extent to AOM, being exposed on average 59% of the time (range 5-100%; N =23 individuals), over 8 ± 9 breathing sequences. A significant decrease in surface time, dive time and number of blow per surface interval were observed in response to the presence of vessels. This effect progressively increased with vessel proximity, and was particularly strong when the distance separating the vessel from the whale dropped below 1000 m. The most important changes in response variables occurred when vessels were within 400 m at the time a blue whale surfaced to initiate a breathing sequence, when surface time, number of blows and dive time were reduced by 26, 31 and 28% respectively. It appears that the distance separating the whale from the nearest vessel has a greater influence on these parameters than the distance separating the whale and vessel at the end of the breathing sequence. In other words, the decision to shorter the breathing sequence is taken by the animal right at the initiation of the breathing sequence according to the distance separating it from the closest vessel. These results indicate that the presence of vessels influence the diving pattern of blue whales at distances greater than anticipated, and beyond those established as maximum distances of approach within the Saguenay-St. Lawrence marine Park (400 m). These results suggest that repeated or prolonged exposure to vessels may affect activity budgets and foraging success of blue whales by limiting the time to replenish oxygen reserves at the surface and time spent at depth in foraging patch. -- Mot(s) clé(s) en anglais : Disturbance, Blue whale, St. Lawrence, Whale-watching.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Lesage, Véronique
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Brêthes, Jean-Claude
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en océanographie en vue de l'obtention du grade de maître ès science.
Mots-clés: Rorqual Bleu Balaenoptera Musculus Derangement Perturbation Alimentation Activite Observation Mer Bateau Embarcation Proximite Distance Parc Marin Saguenay-saint-laurent Estuaire Saint-laurent
Départements et unités départementales: Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER) > Océanographie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 21 avr. 2017 15:20
Dernière modification: 21 avr. 2017 15:20
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1187

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt