Collections de documents électroniques
RECHERCHER

La tempête et la réécriture de soi à l'aide de l'imagianire, processus de résilience

Chiasson, Jean-François (2015). La tempête et la réécriture de soi à l'aide de l'imagianire, processus de résilience. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de lettres et humanités, 147 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (23MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Ce mémoire en création littéraire présente La tempête, une oeuvre de fiction, où Francis, dont le père est gravement malade, va se projeter dans la peau de ses amis pour mieux fuir la réalité qui lui pèse. Ce récit, campé aux Îles de la Madeleine, propose le portrait d'un narrateur enfant et celui de son univers nourri d'imaginaire, de hockey, d'aventure et de résilience. C'est d'ailleurs cette même résilience du narrateur, en lien avec les notions de déni et d'imaginaire, les facteurs de protection et la réécriture de soi, que la partie analyse de ce mémoire aborde. Ce mémoire veut étudier les liens entre le processus de résilience, l'imaginaire, et la réécriture de soi, plus particulièrement en ce qui concerne les narrateurs enfants et le récit qu'ils font de leur histoire. En examinant les récits de Hugues Francoeur, du roman Le souffle de l'Harmattan de Sylvain Trudel, et de Léon Doré, du roman C'est pas moi, je le jure!, de Bruno Hébert, l'étude de ce mémoire cherche à voir comment s'y présentent leur traumatisme, leur processus de résilience, le rôle essentiel de leur imaginaire et les particularités de la réécriture de soi à l'aide de l'écriture dont témoignent leurs entreprises. -- Mot(s) clé(s) en français : résilience, création littéraire, imaginaire, réécriture de soi, narrateur enfant. -- ABSTRACT: This thesis in creative writing presents La tempête, a fiction where Francis, whose father is seriously ill, projects himself into the life of his friends to escape his own. This story, taking place in the Magdalen's Islands, draws the portrait of a child narrator and his universe filled with fantasy, hockey, adventure and resiliency. It is this same resiliency of the narrator, in connection with the concepts of denial and fantasy, with protective factors of and with the rewriting of oneself that the analysis part of the thesis discusses. This thesis seeks to study the links between the process of resiliency, imagination, and rewriting oneself, especially in regards to children narrators and the narration they do of their stories. By examining the stories of Hugues Francoeur, from the novel of Le souffle de l'Harmattan by Sylvain Trudel, and of Leon Doré from the novel C'est pas moi, je le jure!, by Bruno Hébert, this study analyzes how all this reflects upon their life projects. This study speaks of their trauma, their resiliency process, the essential role of their imagination and the particularities of rewriting oneself through writing. -- Mot(s) clé(s) en anglais : resiliency, creative writing, imagination, rewriting itself, child narrator.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Lemmens, Kateri
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Robitaille, Martin
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en Lettres en vue de l'obtention du grade de maître ès arts.
Mots-clés: Enfant Narrateur Narration Resilience Traumatisme Litterature Roman Quebecois Reecriture Soi Imaginaire Sylvain Trudel Bruno Hebert
Départements et unités départementales: Département de lettres et humanités > Lettres
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 09 févr. 2017 19:01
Dernière modification: 09 mars 2017 18:32
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1092

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt