Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Expansion de l'érable à sucre (Acer saccharum Marsh.) à la limite nordique de son aire de répartition, au Bas-Saint-Laurent (Québec)

Delisle-Gagnon, Valérie (2014). Expansion de l'érable à sucre (Acer saccharum Marsh.) à la limite nordique de son aire de répartition, au Bas-Saint-Laurent (Québec). Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 65 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: L'augmentation en abondance de l'érable à sucre (Acer saccharum Marsh.) est documentée au travers de l'ensemble son aire de répartition dans le nord-est de l'Amérique du Nord. Par exemple, dans la région du Bas-Saint-Laurent, au Québec, l'abondance de l'érable à sucre s'est considérablement accrue au cours du XXe siècle. Cette étude a pour but de documenter la dynamique de l'expansion locale de l'érable à sucre, dans une région située à la transition entre la forêt feuillue nordique et la forêt boréale mixte. À l'intérieur d'une zone de 3 km2 , la structure et la composition du couvert forestier et de la banque de plantules ainsi que plusieurs variables environnementales ont été mesurées dans 84 placettes systématiquement positionnées. Une analyse en composante principale a été effectuée afin d'observer la variation structurelle et environnementale de ces placettes regroupées en 4 groupes selon le diamètre des érables à sucre qu'elles contiennent. L 'historique des perturbations et la composition de la forêt préindustrielle ont été reconstitués à partir de documents d'archives produits par la compagnie Priee en 1930 et d'une série de photos aériennes et d'images satellitaires prises entre 1977 et 2012. L'érable à sucre était complètement absent des relevés d'archives, alors qu'il domine maintenant 43% des placettes inventoriées en 2011. Les plus gros érables et les peuplements d'érables les plus denses se retrouvent aux plus hautes altitudes. La faible abondance d'espèces compétitrices dans la banque de plantule qui est saturée en érable à sucre suggère qu'il s'agit de peuplements stables et résilients sous le régime de perturbations et le climat actuels. Le statut de codominant qu'occupe l'érable à sucre dans les forêts à la marge des érablières sommitales suggère que son établissement y est plus récent. L'expansion de l'érable à sucre se serait donc progressivement déroulée, au cours du XXe siècle, depuis des semenciers isolés en positions sommitales jusque dans les bas versants, où l'on observe même une avancée récente de la régénération de l' érable à sucre dans des forêts dominées par des conifères comme le sapin baumier et l'épinette blanche. L'expansion de l'érable à sucre ne semble donc pas terminée, particulièrement dans un contexte d'exploitation forestière visant les essences résineuses et de changements climatiques globaux favorisant, sous nos latitudes, les espèces feuillues tempérées. -- Mots clés: érable à sucre, enfeuillement, érablière à bouleau jaune, forêt tempérée nordique, aménagement des forêts, Bas-Saint-Laurent. -- ABSTRACT: The abundance of sugar maple (Acer saccharum Marsh.) has increased since preindustrial times across its entire distribution range in North-Eastern North America. For example, in the lower St. Lawrence forests of eastern Québec, sugar maple increased in prevalence and dominance during 20th century. Our objective was to document the sugar maple expansion dynamic along a typical toposequence at the temperate-boreal transition zone in the Lower St. Lawrence region. We measured forest composition and structure and seedlings abundance, as well as environmental factors for 84 sample plots distributed systematically in a 3 km2 area. We also analysed the structural and environrnental variation of our sampling points according to the diameter of the maple stems, using principal components analysis. Canopy disturbances during the 20th century and preindustrial forest composition were reconstructed from archived records of the Price Company, along with aerial photography and satellite images taken from 1977 to 2012. Sugar maple stems were absent from 1930 early records but dominate 43% of the sites sampled in in this study (sampling year is 20 Il). The large st sugar maple trees and denser maple stands are found on hilltops and upper slopes. The limited presence of competing species in the seedling bank suggests that the se maple stands are stable and resilient under the CUITent climate and anthropogenic disturbance regime. The lower slopes were probably more recently colonized by sugar maple as suggested by the co-dominant status of maple and its smaller size as compared to higher elevations. We propose that sugar maple has progressively expanded during the 20th century from isolated seed bearer situated on hilltops and upper slopes aIl through the lower slopes, were we observe its recent progression into stands dominated by white spruce and balsam fir. We suggest that the sugar maple expansion is not completed, particularly in a context where coniferous species are preferentially logged and where global climate changes is predicted to favour, temperate hardwood species at our latitude. -- Keywords : sugar maple, northern temperate fores t, sugar maple-yellow birch ecosystem, Lower St. Lawrence, hardwood expansion, forest management.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Arseneault, Dominique
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Sirois, Luc
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise gestion dela faune et de ses habitats en vue de l'obtention du grade de maître ès sciences.
Mots-clés: Erable Sucre Acer Sacccharum Aire Repartition Distribution Expansion Abondance Bas-Saint-Laurent
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 09 mai 2016 13:41
Dernière modification: 09 mai 2016 13:41
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1039

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt