Collections de documents électroniques
RECHERCHER

La place de la culture dans le développement territorial durable : analyse thématique des discours d'acteurs locaux à Rimouski

Proulx, Virginie (2013). La place de la culture dans le développement territorial durable : analyse thématique des discours d'acteurs locaux à Rimouski. Thèse. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département sociétés, territoires et développement, 475 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (24MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Depuis toujours, l'art et la culture servent les sociétés, parfois en leur laissant un patrimoine grandiose, souvent en divertissant la population, plus récemment en attirant le tourisme, en procurant une image de marque à une ville, ainsi qu'en instruisant et en cultivant les communautés. L'histoire retient que les dirigeants d'hier et d'aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs qui ont investi en culture ont permis aux sociétés de s'épanouir, de développer leur créativité, de se distinguer et de transmettre leur savoir. On réalise de plus en plus concrètement à quel point la culture contribue au développement des grandes villes: Barcelone et Paris en ont fait leur force. Mais peut-on espérer que la culture soit également un vecteur de développement pour les petites villes régionales? Et si oui, quelles sont les différentes façons d'investir en culture pour que cette dernière contribue au développement de façon durable? Comment les décisions publiques envers différentes formes de culture (ex: culture de masse, institutionnalisée ou underground) et divers processus propres à son développement (ex: création d'infrastructures, production artistique, diffusion, mise en marché, promotion du tourisme culturel) peuvent-ils influencer les impacts sur le développement territorial aujourd'hui? Ces questionnements sur la culture et son impact sur le développement ont été l' objet de plusieurs recherches, au Québec et à l'étranger. Dans le cadre de cette thèse, nous voulions interroger et questionner la place de la culture dans le développement, cette fois à partir des discours d'acteurs locaux d'une ville régionale. De cette étude, nous dégageons plusieurs constats identifiant la culture comme un vecteur de développement territorial durable: en stimulant l'imagination et la germination d'idées nouvelles, elle engendrerait une société plus créative et contribuerait directement et indirectement à la création d'entreprises, notamment. La médiation culturelle favoriserait la participation citoyenne, le désenclavement des populations et l'ouverture sur l'innovation. L'amélioration de la qualité de vie qui en résulte attirerait et retiendrait la population sur un territoire. Si la culture donne une identité et un sens à un terntoue, ce sens peut toutefois s'égarer dans les méandres d'un développement économique ou touristique visant un profit à court terme, au détriment de la créativité. Nos réflexions nous ont mené à distinguer le « développement par la culture » du « développement culturel », ce dernier risquant d'engendrer un développement plus naturel et plus durable, particulièrement pour les petites villes régionales. Nos résultats suggèrent également que le développement culturel durable ne serait pas encore un paradigme pour l'action publique. En fait, si la culture est reconnue comme un vecteur de développement, l'aspect de la durabilité ne semble pas avoir dépassé les discours et reste encore un concept peu élaboré et mal compris. Dans ces circonstances, on assiste à un « développement par la culture » souvent anarchique, colonisateur, visant des résultats et un profit à court terme et assorti parfois d'une certaine manipulation de l'opinion publique. En fait, en passant de la «culture » au « divertissement », le changement de paradigme ne semble pas avoir favorisé les investissements publics en culture dans un objectif autre qu'économique. Enfin, il faut souligner que s'il y a une ville qui semble se démarquer par son approche culturelle et son développement harmonieux, c'est bien la ville de Rimouski. Sans nier ses erreurs urbanistiques, il semble que le développement culturel qui s'y fait mise de plus en plus sur la durabilité, l'intégration de la population et la différenciation. En outre, Rimouski pourrait devenir un exemple de développement durable en culture si les choix publics qui accompagnent ce développement allaient dans le même sens que ceux proposés par les artistes et les acteurs culturels locaux, qui seraient eux-mêmes à la base de ce dynamisme. Car pour que la culture participe, intègre et fasse partie du développement durable, il faudrait que les populations et les dirigeants la perçoivent ainsi. -- Mots-clés: Culture, développement, développement régional, développement durable, Rimouski. -- ABSTRACT: For as long as we can remember, arts and culture have thrived in socletles. Sometimes by leaving them a great heritage, sometimes by amusing people, other times, more recently, by attracting tourism, by providing a brand to a city and sometimes, by educating and cultivating people. For the leaders of yesterday and today, from here and there who have invested in culture, the story has shown that this is what allows societies to grow, to develop their creativity, to be recognized and share their knowledge. We realize more and more concretely how culture contributes to the development of large cities: Barcelona and Paris have made it their strength. But can we presume that culture could also be a vector of development for small regional cities? And if so, what are the different ways to invest in culture so that it contributes to development in a sustainable way? How can public decisions toward different forms of culture (mass, institutionalized or underground) and various processes involved in its development (infrastructures, artistic production, distribution, marketing, promotion of cultural tourism) influence impacts on local development today? These questions about culture and its impact on development have been the result of several studies in Quebec and abroad. In this thesis, we wanted to examine and question the role of culture in development, this time by studying the social representations of local actors in the city of Rimouski. Furthermore, we wanted to understand the place of culture in development from the experiences and representations of local actors in a regional city. From this study, several findings have emerged. First, it is undeniable that culture acts as a vector for territorial development. In fact, its impacts are many: it promotes a more creative society; it is a way to learn to develop an idea and to stimulate imagination. It contributes thus directly and indirectly to local development through business creation, among other things. Within cultural mediation, culture stimulates citizen participation, the opening up of populations and over of other know-how. In addition, culture attracts and retains people in the territory, where the quality of life is improved significantly. If culture gives a sense of purpose to a territory, however, that effect may be lost to economic or tourism development only based on the short term, with creation loss. These considerations led us to distinguish the "development by culture" of the "cultural development", the latter resulting in a more natural and more sustainable development, especially for small regional cities. So, it would seem that sustainable development in culture has not yet been a paradigm for public leaders. In fact, if culture is a vector of development, the concept of sustainability does not seem to have overtaken the speeches and is still underdeveloped and misunderstood. This then leads to a development by culture often anarchie, colonizer, based on short-term and profits, and sometimes even through manipulation of public opinion. In fact, switching from "culture" to "entertainment", the paradigm shift did not favor public investment in a non-econollllcist objective. Finally, it should be noted that if one city is an ex ample for its cultural approach and its harmonious development, it is the city of Rimouski. Without denying its urbanistic mistakes, it seems that cultural development here is based on sustainability, integration of population and differentiation. Besides, Rimouski could become an example of sustainable development in culture if leaders take the same directions than those proposed by the artists and local cultural actors who are themselves the basis of this dynamism. Because if we want culture to con tribu te, integrate and become a part of sustainable development, it requires that population and leaders percei ve it so. -- Keywords Culture, development, regional development, sustainable development, Rimouski.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Thèse)
Directeur de mémoire/thèse: Jean, Bruno
Informations complémentaires: Thèse de doctorat présentée dans le cadre du programme de doctorat en développement régional en vue de l'obtention du grade de Philosophiae doctor (Ph.D.).
Mots-clés: Culture Culturel Artiste Acteur Developpement Regional Durable Tourisme Rimouski
Départements et unités départementales: Département sociétés, territoires et développement > Développement régional
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 16 juin 2015 13:46
Dernière modification: 16 juin 2015 13:46
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1007

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt